Merci Mesdames !

A quelques heures de la Journée de la Femme, je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce sujet.

Alors je dédie cet article à toutes les femmes qui se sont rebellées, qui ont lutté et milité pour que je puisse :

  • Respirer librement sans jamais étouffer dans un corset (merci Coco et les autres !)
  • Troquer la jupe pour le pantalon (1909)
  • Porter les cheveux courts si ça me chante (Madeleine Pelletier, 1903)
  • Profiter d’un programme scolaire identique à celui des garçons (1924)
  • Travailler sans avoir besoin de l’autorisation de mon époux (1965)
  • Faire le métier qui me plait : médecin (Madeleine Breis 1875), ou astronaute (Claudie Haigneré, 1996)
  • Écrire en mon nom (Colette, nègre de Willy)
  • Conduire une voiture, un taxi (Mme Decourcelle, 1908), ou un avion (Elise Deroche, 1910)
  • Voter si je veux et pour qui je veux (droit de vote pour les femmes, 1944)
  • Disposer à ma guise de l’argent que je gagne (1907)
  • Ouvrir un compte en banque séparé de celui de mon mari (1965 !!!)
  • Dissoudre les liens du mariage pour cause de désamour (2004)
  • Avoir des enfants oui, mais point trop n’en faut (invention de la pilule, 1956)
  • Disposer de mon corps librement (1975, loi sur l’avortement et 1990, loi sur le viol conjugal)

indexMerci à elles, passées et à venir, qui me permettent de dire sans crainte que je suis femme et fière de l’être.

Cette journée ne m’interdit pas de penser aux hommes sans lesquels ces progrès n’auraient pas vu le jour : De Gaule (droit de vote aux femmes), Dr Gregory Pincus (inventeur de la 1ère pilule contraceptive), et tous ceux qui au quotidien épaulent, soutiennent et défendent leurs mères, épouses, filles…

Bonne journée du 8 Mars à vous toutes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *