Le stress est un squatteur

Le stress est un squatteurLa rentrée annonce le retour du stress dans nos vies.

La course folle reprend, drainant dans son sillage son lot de contrariétés, difficultés, soucis, d’organisation ou autre, pouvant engendrer du stress.

Dans l’article précédent, je vous ai livré un test simple pour justement le surveiller.

Mais pourquoi le surveiller ? pour la simple raison qu’il est néfaste lorsqu’il s’installe !

Ce qui me fait dire que le stress est un squatteur.

Il nous est profitable lorsqu’il précède un évènement important et que nous l’invitons, lui, l’adrénaline et le cortisol à nous booster, à nous rendre résistant, brillant, performant.

Il l’est beaucoup moins lorsqu’il décide de rester !

Ce n’est pas tant le stress qui est néfaste à notre santé, que la durée de l’exposition : le danger réside dans sa chronicité.

D’où l’intérêt de se surveiller régulièrement car son installation est tellement insidieuse que je peux ne pas m’en apercevoir.

Pour bien comprendre ce phénomène, je vous offre le conte de La grenouille dans la marmite.

Enfin, le problème majeur du stress, est que malgré son départ, il laisse toujours une trace de son passage. A l’image d’un squatteur quittant l’appartement après l’avoir saccagé, il laisse dans notre organisme un résidu de cortisol qui augmente avec le nombre d’expositions.

Cette cuve se remplit donc un peu plus chaque jour, insidieusement, et si nous ne faisons rien pour éviter de l’alimenter et pour la vider régulièrement, les risques de débordement sont grands !

Alors, quelques conseils pour éviter d’en arriver là !

  • Surveiller régulièrement son état grâce au petit test de Marie Noëlle, pour éviter de finir comme la grenouille,
  • Faire le point sur sa vie pour vérifier que l’on y est encore bien
  • Pratiquer un zéro parasitage à l’aide de ce support ZERO PARASITAGE
  • Se détendre (yoga, méditation, activité physique douce) et se faire plaisir le plus souvent possible
  • Suivre une formation « anti »

Et si ça ne suffit pas, se faire aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *