Site de formation en maintenance

Attention travaux !

Rz_outilBonjour à toutes et tous,

Ce petit message à celles et ceux qui s’étonnent de la fermeture du site formation-savoie : elle n’est que provisoire !

Patience donc, il sera à nouveau bientôt disponible, enrichi de nouvelles propositions de formations en développement personnel et de nouveaux partenaires, intervenant tous en Savoie (Tarentaise, Maurienne, bassin chambérien).

18 modules de formation regroupés en 5 catégories

  1. Développement personnel : « Bienvenue dans le développement personnel ! ».
  2. Travail sur soi : « Connais-toi toi-même », « Je m’aime donc je suis », « Mes émotions et moi ».
  3. Relations interpersonnelles : « Gardons notre calme ! », « Enfin, nous nous comprenons ! »,« Non, non et non ! »
  4. Efficacité professionnelle et personnelle : « Mon ami le temps », « Invitation à l’art du lâcher prise », « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? », « Quel est mon moteur ? », « Je suis un manager humaniste », « Ensemble c’est mieux ! », « Devenir et être formateur »,« Se réconcilier avec l’orthographe et la grammaire ».
  5. Bien-être et santé : « No stress », « Le travail c’est la santé », « New look », « Mincir ? avec plaisir ! »

Les modules et les contenus seront détaillés sur le nouveau site, je vous dis à bientôt !

Cessons de courir après le temps !

Cessons de courir après car il est plus rapide que nous !

Hier, après avoir déposé ma fille à l’école, j’ai été prise en chasse par mon fantôme.

horloge 200x300 - Cessons de courir après le temps !

La gestion du temps est devenue cruciale

Je connaissais l’expression être rattrapé par ses démons, mais pas dépassé par ses fantômes !

Car la jeune femme qui, hier, m’a « collée » de très, très près en voiture, puis doublée inconsidérément… c’était moi.

Moi, avant.

Toujours pressée, toujours à vouloir « gratter » quelques minutes, quelques secondes, quelques centièmes de secondes…

Et puis j’ai compris.

L’important n’est pas le temps que nous prenons pour faire les choses, l’important est ce que nous ressentons en les faisant, dans quel état d’esprit nous le faisons.

Lorsque j’expédie un repas en pensant à ce j’ai à faire ensuite, lorsque je regarde ma montre quand quelqu’un me parle, je ne suis ni en train de manger, ni en train de communiquer.

Si mon obsession est de toujours en faire plus, même si j’ai déjà fait beaucoup, je serai toujours insatisfait.

Quand je bâcle tout ce que j’entreprends, pour vite faire autre chose, je ne suis jamais vraiment à ce que je fais.

Je suis un peu dans le présent, un peu dans un futur vague et hypothétique, celui que j’imagine, celui que je redoute, celui que j’espère.

Celui qui, au final, ne sera peut-être jamais.

Car, en réalité, le futur reste un conditionnel, il est toujours suspendu à la condition « que je sois encore là pour faire ce que je me suis engagé à faire ».

Vivre l’instant présent, encore et toujours lui !

Et surtout, le vivre au bon rythme, au bon tempo.

Savoir dire, ou se dire « c’est assez », savoir prendre le temps nécessaire à tout, m’offre l’opportunité d’en faire moins, sans doute (quoique !), mais tellement mieux.

Sur la piste de danse de la vie, pensons également à alterner rocks endiablés et slows langoureux  !

Cessons de confondre profit et rentabilité : Si je désire profiter au mieux de ma vie, je dois au contraire renoncer à la rentabiliser…

Modifiez votre façon de penser !

Dernièrement, en remplissant mon lave-vaisselle, je me trouve face à une difficulté : tout ne rentre pas. Enfin, tout ne rentre pas si je le remplis comme à mon habitude. Je déplace tout, ça rentre.

Toutes les difficultés de la vie ressemblent à cette histoire. Face à elles, nous sommes nombreux à continuer de faire comme d’habitude. Constatant que ça ne fonctionne pas, nous nous plaignons, nous énervons, râlons, (l’explication du stress !) pour finalement, parfois, renoncer.

La deuxième solution consiste juste à penser autrement.

Penser autrement, c’est sortir de mon schéma, sortir de ma zone de confort, prendre un risque.

Mais c’est aussi et surtout se donner une chance supplémentaire de réussir, de progresser.

Si personne n’avait pensé autrement avant nous, aurais-je un lave-vaisselle ? Non, sans doute n’aurais-je même pas de vaisselle à laver au fond de ma grotte !

Penser autrement, c’est le début du progrès…