Mots menacés : vigilance !

Le pouvoir des mots en PNLDans le langage courant actuel, certains mots ont mauvaise presse, sont mal « vus », bannis sous peine de représailles !

Or, le souci lorsqu’un mot s’efface ou disparait, est que la réalité qui lui est associée disparait avec. En tant que PNListe, je suis inquiète de cette situation qui représente une menace pour la pensée, les choix, voire l’intégrité des personnes. Certains mots sont en danger, et comme ce panda, en voie de disparition !

Il n’est pas question ici de faire l’inventaire de tous les mots tombés en désuétude, les linguistes s’en chargent très bien.

Mais plutôt de faire le lien entre langage, pensée et réalité.

Prenons plusieurs exemples pour mieux comprendre.

Le mot critique : il sonne régulièrement comme un reproche. C’est oublier que la critique peut être positive, mais également salvatrice. Avoir un esprit critique, permet de garantir une certaine lucidité.

Avec sa diminution, voire sa disparition, nous assistons à une véritable explosion des arnaques et escroquerie en tout genre, notamment sur internet.

Mais pas uniquement ! Combien de gourous et de charlatans, profitent du manque de lucidité de leurs victimes ? Non seulement ils profitent de cette lacune, mais ils surfent également sur la vague de mots à l’inverse très en vogue : sérieux, spécialiste, expert.

Ils en adoptent l’allure, la morgue nécessaire et le tour est joué !

Autre exemple, le mot lâcher, comme lâcher prise.

Certaines résistances au lâcher prise s’expliquent par ce mot connoté péjorativement. Lâche, lâcheur, sont synonyme d’abandon et de trahison. Aussi, entre mon envie de lâcher prise, c’est à dire gagner en légèreté, et ma culpabilité d’abandon, il arrive souvent que ce soit la seconde qui remporte la partie.

Enfin, étudions le mot opportunité : il désigne au départ la faculté à saisir les occasions qui se présentent. Ce qui diffère de les provoquer par calcul. On parle alors d’opportunisme. La proximité phonique, et malheureuse, de ces cousins à desservi l’opportunité. Elle est considérée à tort comme une déviance, et donc souvent négligée. Or, négliger les opportunités, c’est se mettre à l’abri de la chance et donc de réussite !

En résumé :

  • On évite de critiquer et donc d’avoir l’esprit critique, ce qui conduit parfois à se faire « plumer »,
  • On hésite à lâcher prise de peur d’être accusé d’être un lâcheur,
  • Et on méprise les opportunités, de crainte d’être perçu comme un opportuniste.

Ils sont nombreux les mots vidés de leur sens, et qui ont donc peu à peu disparu de nos expériences, n’hésitez pas à compléter.

Et surtout avant de « bannir » un mot, et donc de le chasser de votre pensée, posez-vous simplement  la question suivante : « de quelle expérience vais-je me priver ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *